Amadou Ba trouve un financement pour sécuriser l’approvisionnement en eau de Dakar jusqu’en 2035

Le projet de troisième usine de traitement à Keur Momar Sarr (KMS3) a son premier financement : 87,2 milliards CFA de la Banque Islamique de Développement. La convention vient d’être signée à Jeddah par le ministre de l’Economie et des Finances, M. Amadou Bâ qui avait à ses côtés de M. Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. M. Charles Fall, Directeur Général de la SONES, a pris part à ce voyage. Les documents ont été paraphés, selon l’Aps, par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et le Président du Groupe de la BID, Dr Mohamed Ali, selon le communiqué reçu du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Amadou Ba était en visite de travail à la BID) en compagnie de ses collègues en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement, des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, de l’Elevage et des Productions animales. La première convention porte sur le financement du projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Dakar (Keur Momar Sarr 3) pour un montant de 87,2 milliards de frs CFA. Ce projet, qui s’inscrit dans le Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du Plan Sénégal émergent (PSE), vise à sécuriser l’approvisionnement en eau potable de la ville de Dakar jusqu’à l’horizon 2035 et l’extension du réseau de distribution autour des nouveaux pôles économiques de Dakar, Thiès et des localités traversées par la conduite du Lac de Guiers, explique-t-on. La deuxième convention de financement a été conclue avec la Société Islamique pour le financement du Commerce International (ITFC) au titre du financement de la campagne de collecte-commercialisation de l’arachide 2015- 2016, pour un montant de 45 milliards de frs CFA, souligne le communiqué. Le communiqué ajoute qu’au total, avec ces accords, les financements accordés par le Groupe de la BID au Sénégal depuis la tenue les 24 et 25 février 2014 du Groupe Consultatif pour le financement du PSE ont atteint 477,1 milliards de frs CFA.