Ama Baldé recouvre la liberté…Il écope d’un mois avec sursis et 50.000 Frs d’amende

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné le lutteur Ama Baldé, poursuivi pour outrage, violence et voies de fait contre un policier, à une peine d’un mois avec sursis et à payer une amende de 50.000 francs. Ama Baldé a finalement bénéficié de la clémence des juges.Ama Baldé a été reconnu coupable de violence et voies de faits.
‘’Je reconnais les faits’’, dit Amadou Baldé dit Ama, mardi, à la barre du tribunal des flagrants délits.
‘’Les policiers étaient en train de frapper mon neveu, je suis intervenu pour aider l’enfant qui était molesté à la suite d’une bagarre entre les deux camps’’, a ajouté le lutteur.
‘’Je ne savais pas que j’ai touché l’agent. Il m’a frappé par le casque et j’étais en train de me débattre, je ne visais pas son visage’’, a-t-il expliqué à la barre.
‘’Je présente mes excuses, je demande pardon à tout le monde’’, a-t-il lâché.

Me Barro, l’avocat du policier, avait plaidé la requalification des faits reprochés à Ama en rébellion et violences à agent de la force publique dans l’exercice de ses fonctions, estimant que le lutteur s’est très mal comporté. Et avait réclamé le franc symbolique en guise de dédommagement.