Alerte le Sida revient en force au…Sénégal

L’alerte est donnée. Si rien n’est fait le taux de prévalence du Vih Sida dans les rangs des preneurs de drogue injectable va connaître une hausse considérable. En tout cas, c’est qu’à révéler, hier, le Coordonnateur du comité interministériel contre la drogue. Matar Diop qui s’exprimait en marge d’un atelier de plaidoyer avec les acteurs institutionnels a fait savoir que «si on ne prend pas une certaine direction qui consiste à prendre en charge médicalement des consommateurs de drogue, le risque c’est qu’avec les consommateurs de drogue injectable, on ne pourra pas contrôler cette pandémie du Sida» alors que, dit-il, sur le plan national, le Sunugaal a un taux de prévalence de 0,7 %. «Mais c’est assez inquiétant par rapport aux usagers de drogue, des consommateurs de drogue injectable où on dénombre un taux de 9, 4 %. Notre objectif est de rabaisser ça de manière significative», a clamé M. Diop.