Agression sexuelle de Yama : Les détails sordides du voisinage

L’affaire a éclaté il y a un peu moins d’une semaine. Penda Guissé, plus connu sous le sobriquet de Yama, animatrice de la Sen Tv est au cœur d’une tempête médiatique, pour une sordide affaire d’agression sexuelle.
Devant les enquêteurs de police, l’animatrice a soutenu avoir échappé de justesse à un viol. Son présumé agresseur, un jeune homme, est entré chez lui en se présentant comme un potentiel « client » pour solliciter ses services d’animatrice de mariage. Il en aurait profité pour la menacer au couteau et tenter de la violer. Elle confie s’être débattue avant de s’emparer du couteau et crier au secours. Mais voilà que le témoignage d’un des voisins de l’animatrice vient assombrir cette affaire. Les détails qu’il révèle sont plus ou moins compromettants pour Yama.
M.D, un électricien, qui témoigne sous le couvert de l’anonymat, a été le premier à arriver sur les lieux de l’agression. Il raconte que l’animatrice est sortie de son appartement nue, le pantalon baissé. « Quand je suis entré dans la chambre, elle (NDLR Yama) avait le pantalon baissé. À cet instant, elle a mis sa main sur son sexe pour nous montrer les traces de sperme qui dégoulinaient de son entrejambe », détaille-t-il. Contrairement à ce qu’a soutenu Yama, le témoin explique que le couteau brandi par l’animatrice de la Sen Tv n’a rien à voir avec un couteau pliable, mais qu’il s’agit plutôt d’un couteau à pain.
Selon M. D, le garçon incriminé ne ressemble nullement à un violeur et avait l’air hébété devant les faits. « Il n’avait rien de violeur. J’ai eu pitié de lui, une fois rentré chez moi. Il semblait dépasser par les événements et ne comprenait pas ce qui se passait. Il n’a même pas tenté de s’enfuir. Je regrette même de m’être mêlé de cette affaire », confie le voisin de l’animatrice.
À l’en croire, on a trouvé des bonbons menthe et un bout de papier où étaient inscrits des numéros de téléphone dans les poches du présumé agresseur, lorsqu’il a été fouillé par la police des Parcelles assainies. Mais le profil du présumé violeur dépeint par le voisin de Yama serait loin de la vérité, selon des sources policières.
Un violeur en série
Selon des sources qui requièrent l’anonymat, le présumé violeur, Mamadou Thierno Diallo, serait un multirécidiviste, sorti fraichement de prison, la veille de la Tabaski. Il était incarcéré à la prison de Tivaouane depuis six mois, pour agression à main armée et vol de portable. Le téléphone en question appartient à une jeune fille, qu’il aurait également agressée sexuellement. C’est grâce au traçage de ce téléphone que le sieur Diallo a été retrouvé. Il serait actuellement en audition à la gendarmerie de la Foire. Affaire à suivre !