Affaire Lamine Diack…« Le Monde » à l’envers !

En citant à tort le nom de notre Président dans l’Affaire de corruption de IAAF liée à Lamine Diack, le journal Le Monde, caution intellectuelle de notre chère grand-mère, la vieille France, s’est abattu sur notre jeune démocratie sans freiner et sans klaxonner. Et comme nous sommes justement ce tout petit pays sans importance et tellement inoffensif, il pense pouvoir en repartir sur la pointe des pieds l’air de rien, comme si cet opprobre jeté sur le Sénégal et ces insinuations mensongères pouvaient se nettoyer d’un coup d’éponge sèche ou d’un revers de manche. Le Monde tout puissant, pense donc devoir s’en sortir avec pour toute excuse, cette courte précision en bas de page, adressée à ses seuls lecteurs : « Une première version de ce résumé de l’enquête évoquait un lien avec la campagne de Macky Sall de 2012. Or les déclarations de Lamine Diack n’impliquent pas directement la campagne du président sénégalais, mais des réseaux d’opposition à son adversaire de l’époque, Abdoulaye Wade. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs pour cette confusion. La version complète, elle, ne mentionne pas de lien avec la campagne de Macky Sall »

Quel irrespect, quelle négligence, quelle grossièreté, quel manque d’élégance de la part de cette institution parisienne qui semble ignorer les dégâts causés à notre patrie. Ils le savent qu’ils ne courent pas de risques chez nous hélas, car toujours en terrain conquis et donc ils s’en donnent à cœur joie pour nous diviser, ce qui est si facile ! Un petit os et nous nous étripons jusqu’au sang en attendant que les impérialistes viennent entasser nos dépouilles tout en sortant leur épingle du jeu !
Oui, chers Messieurs du Monde, votre article est grave et dangereux ! Des opposants et journalistes qui se sont engouffrés dans vos assertions sont inquiétés aujourd’hui par notre justice. Oui, nous avons une justice et des lois. Leur erreur : ne pas avoir vérifié leurs sources, comme vous même d’ailleurs, qui jouissez pourtant d’une réputation de sérieux historique.
Deux poids deux mesures
Des plates excuses, vous savez en faire cependant, quand il s’agit de soigner vos propres dirigeants. Ce n’est pas la première fois ni la dernière que vous vous arrangez avec la vérité. Au début de ce mois déjà, vous attribuiez à la ministre française de la culture Mme Fleur Pellerin une phrase de titre qu’elle n’avait jamais prononcée. Elle s’en était étonnée sur son compte Twitter et le lendemain, le Monde publiait : « cet article n’aurait pas dû être diffusé sous cette forme : il n’avait pas achevé son circuit éditorial et n’avait pas été relu par la rédaction en chef ». « Nous prions nos lecteurs ainsi que la ministre de nous excuser pour ces erreurs, de rédaction et de publication », écriviez-vous encore.
Oumou Wane

5 Comments

  1. IL N Y A AUCUNE ERREUR
    MACKY A TOUCHÉ DES FONDS LA LISTE LE PROUVE
    ARRÊTEZ DE NOUS DIVERTIR MADAME WONE.

  2. C’est vrai que Madiambal tente un jeu de l’équilibriste sur une corde raide. Mais je reconnais, aujourd’hui, au texte de Madiambal une petite qualité, relativement par rapport à la centaine de textes que le camp de Macky a déversé dans les médias depuis 4 jours. Je m’explique.
    Pour Madiambal, la stratégie de défense de Lamine Diack, lorsqu’il s’est senti cuit, c’est de transformer son affaire en affaire d’état pour sauver sa peau. En clair, pour Madiambal, quand Diack dit avoir verser de l’argent à l’opposition, c’est faux, qu’il utilise juste une mauvaise stratégie de défense. Le mérite de cette risible gymnastique de Madiambal est que, depuis 4 jours de défiler dans les médias de l’armée de Macky, depuis 4 jours que nous avons vu défiler ministres, députés, directeurs, dames de compagnie, il est le seul à tenter une gymnastique pour isoler le Sénégal de la bombe de Diack. Tous les autres, ministres, députés, directeurs, dames de compagnie et fanatisés n’ont esquissé la moindre phrase pour blanchir le Sénégal, les politiciens sénégalais, l’opposition sénégalaise d’alors, de l’argent sale de Diack. Tous, ils ont répété, à peu près: « Oui de l’argent très sale est entré au Sénégal, distribué par Diack à l’opposition d’alors pouvoir d’aujourd’hui, mais le nom de Macky n’est pas cité ». Et voilà, pour eux, mission accomplie. Ils ont utilisé tout leur vocabulaire, toute leur connaissance, pour défendre Macky (ce qu’ils n’ont pas réussi et qu’ils ne réussiront jamais). Mais aucun d’eux n’a jamais pensé défendre le Sénégal. Sauf Madiambal, bien sûr. Seul Macky Sall intéresse ces gens, mais jamais le Sénégal. Au contraire, pour isoler Macky pour le défendre, ils enfoncent, tous, le Sénégal. Ils reconnaîssent tous que de l’argent très sale est entré au Sénégal, que cet argent a été utilisé ici, que cet argent est là, actuellement en circulation, mais que tant pis pour le Sénégal s’ils arrivent à ancrer que le nom de Macky n’est pas cité. Pour cette raison, aujourd’hui, Madiambal a une petite qualité par rapport à tous ces apatrides.

  3. Dans cette affaire il ne sert à rien de s’indigner en avançant des thèses raciales,ou anticolonialiste. Cette affaire est entre les mains d’un juge français dont la réputation n’est plus à démontrer. Renaud Vanrunbek est connu pour être compétent et tenace. Il est insensible à nos petites querelles. Il n’est pas un juge sénégalais. Il trouvera toujours l’origine des fonds perçus et les bénéficiaires. Il apportera des preuves irréfutables le moment venu. Il est capable. Il ne va pas inventer des compte bancaire fictifs comme le.font nos juges locaux. Donc ne vous précipitez pas a défendre Maky ou Tanor ou quelqu’un d’autre. Si à la fin de son enquête il apporte les preuves réelle qu’est ce que vous allez faire? Vous allez rejeter ces preuves au nom de notre fierté ou de notre souveraineté sénégalaise? Soyons sérieux si Maky est impliqué il ne sert à rien de se voiler la face. Nos palabres et nos indignations senegalo sénégalais n’ont aucune valeur en dehors du Sénégal

  4. On remarquera que le MONDE n’adresse aucune excuse a l’ETAT. IL PRÉCISE JUSTE QUE LES DÉCLARATIONS DE DIACK N IMPLIQUENT PASDIRECTEMENT MACKY SALL. N IMPLIQUENT PAS DIRECTEMENT VEUT JUSTE DIRE QUE MACKY N A PAS ÉTÉ COTE NOMMÉMENT. MÊME KHALIFA N A PAS ÉTÉ CITÉ.
    ON ESSAIE DE FAIRE CROIRE QUE MACKY A ÉTÉ BLANCHI. C EST FAX ARCHI DAUX.

  5. Sister Oumou, dans le texte il est dit : « un candidat têtu fortement critiqué par l’opposition pour son engagement solitaire dans la campagne, a reçu un chèque de 20 millions de francs. Sa stratégie s’est avérée payante au bout du compte ». C’est qui d’après vous ? Si ce n’est pas celui que vous voulez défendre. Je me demande si Xibaaru. com n’est pas corrompu aussi.

Les commentaires sont fermés.