Accusant une dame de coucher avec son mari elle lui verse de l’eau chaude et se retrouve en taule !

La dame Diénéba Seydi voue un amour viscéral à son époux. Vivant ensemble avec celui-ci au village de Saméfoulayel dans la commune de Samé Kanta  peul elle le surveille comme du beurre sur le feu. Elle n’hésite pas à sortir ses griffes à celles qui osent lui   faire des yeux doux.

Accusée à tort ou à raison de  ce crime de lèse-majesté, Awa Baldé Baldé, une étrangère originaire de Kolda, a subi les foudres de la « tigresse ».

Celle-ci, est accusée  de voleuse de mari. « Tout est parti des empreintes de chaussures pour femme que Diénéba déclare avoir trouvé ce mardi  matin dans sa propre chambre conjugale », indique notre source.

Convaincue que ces empreintes sont bien celles de Awa Baldé ,Diénéba Seydi n’a pas hésité pour s’en prendre violemment à elle.

Pour laver son honneur trempé dans la boue, la femme « trompée » a fait  bouillir de l’eau qu’elle versa dans le dos  puis  le visage d’Awa  qui faisait le linge.

Brulée au second degré, selon une source médicale, la victime est admise aux urgences du centre hospitalier régional de Sédhiou où elle souffre le martyre.

Quant à  Diénéba  elle est en train de méditer son acte à la brigade Sédhiou. Face aux pandores « elle déclare avoir prévenu son mari qui, après fait accompli, la suppliait  de taire cette affaire ».

Dépassé par la tournure de l’affaire   le mari  « infidèle »  s’est fondu dans la nature.