Accident de Gora Thiam sur le péage : Le FRC juge irresponsable et inconcevable de…

Le Front du Refus et de la Citoyenneté condamne avec la dernière énergie les attaques malveillantes et malsaines contre Gerard Senac Pdg eiffage et la SENAC.SA société en charge de l’exploitation, de la Gestion et de l’entretien de l’autoroute à péage.

D’abord c’est archi-faux de vouloir faire croire aux senegalais que l’autoroute à péage est surfacturée, à la limite c’est un manque de respect au Gouvernement du senegal, à la Banque Mondiale, à la Bad et autres institutions financières crédibles qui ont accompagné le projet de manière transparente du début à la fin en commençant par le montage, la libération des emprises, en passant par la construction jusqu’à son inauguration le 1er août 2013.

Contrairement à ce qu’avancent, par ignorance, certaines personnes mal intentionnées, les recettes journalières de SENAC.SA qui emploie plus d’un millier de senegalais ne font même pas la moitié de 70 millions/jour.

Certes Tout le monde se désole de la mort du transitaire Gora Thiam et des accidents qui surviennent chaque jour sur nos routes, mais c’est irresponsable et inconcevable d’assimiler celui de Gora à un assassinat, comme le prétendent certains.

Mr senac n’est ni un malfaiteur, ni un criminel, ni un pilleur, encore moins un corrupteur, c’est un humaniste un bâtisseur et un chef d’entreprise qui contribue à l’économie nationale et à la lutte contre le chômage au Sénégal depuis plusieurs années.

Ses regrets et ses intentions envers la famille de feu Gora Thiam rentrent dans l’ordre normal des choses. Son souci principal est de satisfaire les usagers pour que de pareilles situations ne se reproduisent en renforçant la sécurité et en mettant plus d’éclairage le long de l’autoroute.

Force est de reconnaître que depuis l’ouverture de cette autoroute à péage, les usagers qui empruntent ce tronçon ont le plaisir de rouler sans embouteillages et la rupture s’est opérée.

Sur le plan sécuritaire le péage est clos par des murs et des grillages qui sont souvent coupées par indiscipline et par manque de civisme en l’ absence des agents viabilité sécurité.

Pourtant, outre ces barrières physiques et ces moyens de contrôles mis en place, il y’a un peloton autoroutier de vingt-cinq gendarmes chargés d’assurer la sécurité de l’infrastructure, des usagers et des populations environnantes.
Ces agents jouent un rôle déterminant dans la protection, dans la fluidité de la circulation, et dans l’interdiction des passages piétons.
Front du Refus
Le Porte-Parole
ABDOULAYE KANE