Abdoulaye Bibi Baldé accusé de « tuer » l’APR à Kolda…Il maltraite ses militants et empêche toute audience avec Macky

Membre de l’APR mais d’une mouvance opposée à celle de Abdoulaye Bibi Baldé leader des apéristes à Kolda, Mamadou Diang Barry accuse l’APR de Kolda de tous les maux. Ce responsable des premières heures de l’APR n’a pas mis de gants pour dénoncer ce qu’il qualifie de léthargie du parti dans la capitale du Fouladou. A en croire M Barry « l’APR ne mène plus d’activité politique de haute dimension sur le terrain depuis la fin des élections locales ». Pour cet opérateur économique « certains responsables du parti sont animés de rancœur et de rancune ». Une situation qui selon lui « ne participe pas à une unité au tour du secrétaire général national du parti ». Sans citer de noms, Diang Barry comme l’appellent affectueusement ses proches pointe du doigt ses adversaires de parti avec qui il n’a pas fait liste commune durant les élections locales de 2014. A ces élections, le vice président de la chambre de commerce était dans une liste opposée à celle de l’actuel maire Abdoulaye Bibi Baldé. D’ailleurs malgré ses multiples correspondances pour une audience avec le chef de l’état, Mamadou Diang Barry n’a pas encore fait face à Macky Sall. Dès lors, M Barry accuse ses détracteurs politiques de manœuvrer contre cette audience qu’il tient tant. Mieux, le président de la coopérative des gros porteurs du sud accable ses frères du parti qui dit’ il « cherchent vainement à l’écarter de toute responsabilité politique ». Le malaise étant profond chez l’homme connu pour ses engagements financiers dans le parti, Mamadou Diang Barry n’est pas des moindres au sein de l’Alliance Pour la République section Kolda. Pourtant, l’homme fut reconnu par ses paires comme étant le principal artisan de la victoire de l’APR dans les 14 bureaux de vote de sa zone de prédilection à Sikilo Hilèle. Ainsi au moment où l’homme attend à des récompenses politiques, se sont des déboires qui l’entourent avec ses nombreux militants et militantes. D’ailleurs au financement des femmes du réseau pour l’émergence, dix de ses groupements féminins n’ont reçu aucun franc malgré les dossiers dûment déposés. Suffisant pour que sa base politique crie au scandale et au népotisme dont Mamadou Diang Barry remet sur le dos de ses adversaires de parti. Réduit au néant pour n’être jamais convié à une quelconque rencontre, Mamadou Diang Barry demande l’arbitrage du sommet du partage dans le sens de faire fédérer les forces vives de Kolda au grand bonheur de l’APR. Par ailleurs, le président de la coopérative des gros porteurs plaide pour l’octroi de bus pour assurer le transport urbain dans la commune de Kolda à l’image des autres capitales régionales.
EL HADJI MAEL COLY