Abdoulaye Baldé, Ucs…Jeune, bosseur et intelligent…Mais sa voix passe mal et il évite les débats

Forces : Sa jeunesse est un atout. Il fait partie des jeunes loups de l’arène politique. Chevronné homme d’Etat ayant commencé à faire ses preuve dans la haute administration de l’Etat français, ancien Commissaire de police, ancien Inspecteur général d’Etat (Ige), ancien Secrétaire général de la présidence de la République et ancien ministre des Forces armées, il a joué un rôle considérable à l’Agence Nationale de l’Organisation pour la Conférence islamique, ANOCI. Il a une base électorale solide, Ziguinchor où il est difficile de le déboulonner. Il accomplit de grands chantiers dans la Capitale du Sud où il jouit d’une popularité incontestable. Beaucoup d’Infrastructures réalisées par l’ANOCI sont à son actif. Il peut bénéficier de soutiens politiques internationaux déterminants, ayant le seul parti à siéger à l’Internationale centriste pleine de forces influentes.
Faiblesses : Il a une voix à peine audible à cause d’une tonalité vocale qui semble difficile à se faire entendre. C’est une faiblesse en politique. Ciblé par la CREI, sa proximité d’alors avec Karim Wade lui colle encore à la peau. Son parti, l’Ucs, n’est pas encore bien ancré dans le territoire national où il se déploie. Dégageant pourtant un certain charisme, il lui manque une grande éloquence qui galvanise et porte de l’avant. Peut-être parce qu’il n’est pas politicien mais très politique.
Dossier Rewmi