4 militaires blessés et d’importantes pertes chez les rebelles dans un nouvel accrochage à Bignona

L’inquiétude gagne du terrain en Casamance notamment dans le nord du département de Bignona. En effet on note une recrudescence des affrontements entre l’armée et les combattants du mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). En une semaine, deux accrochages dans l’espace de la même commune et dans des localités différentes. Après l’affrontement qu’il y a eu il y a seulement 4 jours à Mongone, un véhicule de l’armée a été, hier Vendredi, la cible de tirs d’éléments armés qui ont tendu une embuscade entre le village de Badiane et celui de Djinaky (chef-lieu de commune). L’armée a réagi immédiatement et les combats ont duré environ deux heures. Cette embuscade ressemble plutôt à une représailles que le MFDC veut faire à l’armée après le coup des militaires qui ont démantelé à Mongone un important trafic de bois et de chanvre Mardi dernier. Le bilan connu fait état de 4 blessés du côté de l’armée et de nombreuses pertes chez les assaillants sans plus de précisions. Cette recrudescence de la violence sème à nouveau le désarroi chez les populations qui sont inquiètes pour leur sécurité au milieu de cette guerre.

L.Badiane pour xibaaru.com