L’APR riposte violemment après la sortie de Idy…Le leader de Rewmi traité de Grand Corps Malade

La Garde rapprochée de Mimi frappe encore. Et cette fois-ci c’est le leader de Rewmi qui prend une volée d’injures de la part de ces apéristes qui se spécialisent dans la violence verbale…et dans le communiqué de l’APR de Grand Yoff parvenu à la rédaction de xibaaru, Idy est traité de Grand corps malade…la suite dans ce communiqué…

COMMUNE DE GRAND YOFF

ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE

Idrissa SECK ce Grand Corps Malade, pense mal, réfléchit mal, voit le mal partout et agit mal…

Après avoir adopté la stratégie du silence ponctuée de diatribes dimensionnées et calibrées contre le président Macky SALL et son régime,  4 ans durant, sans succès politique retentissant malgré le coût médiatique (paiement d’émission radio télévisée), voilà qu’Idy adopte la stratégie de la parlotte à outrance, puisque le « Macky » n’est pas une cible facile (easy target). Oui, parler, encore parler, toujours parler et à peine qu’il ouvre la bouche pour lancer quelques projectiles, qu’il la rouvre pour parler de nouveau.

Pour quelqu’un qui a une tendance fâcheuse à juger les gens et qui est incapable de performance électorale depuis 2007 mais surtout dont la communication est à point de vue inefficace et inefficiente, il est évident qu’Idrissa SECK est dépassé par la tournure politique, schéma qu’il n’avait imaginé, lui qui a une maitrise certaine sur le temps et sur les événements. Ironie du sort ! Surement. Cet homme vit les travers qu’il dénonce oubliant que le mal est en lui-même. Il  pense mal, réfléchit mal, voit le mal partout et agit mal, sous le regard coupable des idytons qui préfèrent parler des autres au lieu d’être au chevet de leur Grand Corps Malade.

Cette pathologie (c’est-à-dire cette incapacité à voir et à apprécier les changements qualitatifs et quantitatifs imprimés par le Président Macky SALL et son régime) qui frappe cet homme politique au début pourtant prometteur et qui contamine comme Ebola les idytons, est à la raison fondamentale de la dérive verbale qui le frappe. A la dérive politique et électorale, a succédé la dérive communicationnelle. Son discours est devenu inaudible écornant par la même occasion ce qui reste de sa crédibilité, après le scandale des chantiers de Thiès et du protocole de Reubeuss. Le referendum dernier a montré à suffisance que le rewmi pour ce qui en reste, n’existe que dans la commune de thies et les tournées nationales d’Idrissa SECK ne changeront pas l’impression et la réalité que les sénégalais se font de lui quel que soit son attitude. Les sénégalais se sont libérés de la tutelle des Waxkatt et sont très sensibles aux actions multiformes et multidimensionnelles posés par le président Macky SALL et qui sont visibles. Point besoin de les citer. ˂˂Luune Fanng, ken du ko dieeh ˃˃. Le salut est dans benno bokk yaakaar et tous ceux qui ont voulu démontrer le contraire  ont soit mordu la poussière, soit dans une voie de disparition de la scène politique.

Le porte parole

Cheikh NDIAYE