Zlatan Ibrahimovic quitte le PSG

La star suédoise du Paris Saint-Germain, Zlatan Ibrahimovic a annoncé vendredi 13 mai sur son compte Twitter, son départ du club parisien. Ibrahimovic, symbole de l’ère qatarie au PSG, jouera encore deux matches : contre Nantes au Parc des Princes en championnat et contre Marseille lors de la finale de la Coupe de France à Saint-Denis. « Une fois sa carrière de joueur achevée, Ibra rejoindra le management du club dans un poste à responsabilités », promet le club de la capitale dans un communiqué.

Après Malmö, l’Ajax Amsterdam, la Juventus Turin, l’Inter Milan, le FC Barcelone et le Milan AC, c’est en 2012 que l’international suédois a foulé la pelouse du Parc des Princes comme première tête de gondole des propriétaires qataris avant que d’autres viennent grossir les rangs comme Lavezzi, Cavani, Beckham ou encore Di Maria. Mais personne ne réussira à voler la vedette à celui qui a été quatre fois champion de France, a gagné trois coupes de la Ligue et une coupe de France.

« Je suis venu comme un roi, je repars comme une légende »

« Mon dernier match demain (samedi 14 mai) au Parc des Princes. Je suis venu comme un roi, je repars comme une légende », a-t-il écrit sur son compte Twitter. « Une légende » qui n’a pas n’a jamais pu franchir le cap des quarts de finale de la Ligue des champions, objectif ultime des nouveaux propriétaires du club de la capitale française.

Durant ces quatre saisons au PSG, Zlatan Ibrahimovic a souvent fait le buzz avec ses sorties médiatiques, comme ce fameux « pays de merde » lâché au sujet de la France qui fera scandale après une défaite à Bordeaux (3-2) en mars 2015.

Zlatan Ibrahimovic, fils d’immigrés de Bosnie et de Croatie, qui a grandi dans une banlieue-dortoir de Malmö, qui aurait pu être un délinquant, s’est sauvé par le football. Et il en est devenu une star, reconnue par tous, qui aura fait les beaux jours d’un Paris Saint-Germain version pétrodollars en Ligue 1. Les journalistes qui ont côtoyé « Zlatan » dans cette fameuse zone mixte où les joueurs sont censés s’arrêter pour commenter leur performance à l’issue de la rencontre savent à quel point ils avaient affaire à un sacré personnage qui refusait souvent de s’exprimer, sauf face aux médias suédois. « Quand je parle, c’est moins spectaculaire que quand je  » zlatane  » », lui faisait dire Les Guignols de l’info sur Canal +, en 2015.

Ibrahimovic a encore deux matches avec le PSG, celui contre Nantes en L1 et la finale de la Coupe de France contre Marseille le 21 mai, pour améliorer son record de 152 buts marqués pour le club de la capitale. Les spectateurs français pourront encore profiter de la « légende » cet été, puisqu’il sera l’attaquant de l’équipe de Suède à l’Euro 2016.