Yahya Jammeh erst à bout de souffle et suicidaire

Sur les sorties récurrentes de Yaya Jammeh contre les autorités sénégalaises, de Abdou Diouf à Macky Sall en passant par Abdoulaye Wade, le journaliste, Mame Less Camara, qui était l’invité dimanche de l’émission Grand Jury de la RFM, ne passe pas par quatre chemins.

«Notre ami Yaya est en train de mettre en application une stratégie de détournement d’opinion. Il faut créer un problème et fixer l’opinion sur ça. Il ferme les frontières, se crée un problème et transforme la Gambie en un peuple victime du Sénégal. Alors que la Gambie est victime de l’incurie de son président, Monsieur Yaya Jammeh. Qui se retrouve un peu seul. Parce que la géopolitique ne l’a pas aidé. Du nord au sud et à l’est, il n’a que unique voisin, c’est le Sénégal. C’est qui est dangereux maintenant. En 2006, lors du sommet de l’UA, Jammeh a fait exhibition de ses atouts et on se rend compte que c’est un pays très armé», pense Mame Less Camara.

Sur les menaces de Jammeh contre Macky Sall, Mame Less Camara note que c’est une stratégie. «Les régimes à bout de course sont souvent suicidaires. C’est le cas en Corée du nord ; commettre l’exploit dans un artifice final de faire exploser son pays et faire du mal à ses voisins. Jammeh est dans cette logique. Il est au bout de sa course. Il a pris le pouvoir dans des conditions qui n’auraient jamais dû être acceptées par la communauté internationale. Il était le garde du corps de Sir Daouda Diawara qui était président de la République», relève l’ancien directeur de Océan FM.

«Quand votre responsable de la sécurité décide de faire un coup d’Etat contre vous, je pense que la communauté internationale aurait dû jugé cette déloyauté fragrante qu’elle ne reconnaîtra pas votre régime»

1 Comment

  1. Tu veux te faire entendre mais tu n’est rien,Yaya lui travaille.Tu oses comparer Jammeh à Jawara qui a retardé la Gambie.

Les commentaires sont fermés.