Yahya Jammeh agit ainsi parce qu’il a besoin d’argent frais

S’il est très difficile de connaître les motivations personnelles de Yahya Jammeh qui gouverne la Gambie au gré de son humeur, la décision d’augmenter les taxes douanières, serait surtout la preuve, selon plusieurs observateurs, que des problèmes économiques minent son régime. « Il agit ainsi parce qu’il a besoin d’argent frais », résume un bon connaisseur des relations sénégalo-gambiennes.

Outre des activités commerciales qui tournent au ralenti, l’ancienne colonie britannique aux plages paradisiaques a vu, comme beaucoup de pays de la sous-région, son taux de fréquentation touristique chuter sous l’effet combiné du virus Ebola et de la menace terroriste. Ses finances publiques sont dans le rouge, et la monnaie nationale, le dalasi, s’est beaucoup dépréciée. Ces difficultés n’ont évidemment pas échappé aux dirigeants sénégalais, désireux de pousser leur avantage dans cette épreuve de force.

« Jammeh peut bien poursuivre ses provocations et insulter tout le monde comme bon lui semble, il est de plus en plus isolé sur la scène internationale et affaibli sur le plan intérieur », souligne notre source ministérielle à Dakar. La prochaine élection présidentielle, dont l’échéance approche à grands pas, permettra de se faire une idée plus précise de la solidité de son régime