Voici les Européens dévoilés par l’Affaire « Panama Papers »

Une centaine de médias dont Le Monde ont dévoilé grâce aux « Panama papers » la participation de dizaines de chefs d’État et personnalités politiques à un vaste système d’évasion fiscal. Du Mexique au Cambodge, voici les plus emblématiques.

EUROPE

Sigmundur Davíð Gunnlaugsson : Premier ministre islandais
Selon les révélations des « Panama papers », le Premier ministre islandais et son épouse, Anna Sigurlaug Pálsdóttir, détiendraient Wintris Inc., « une société écran immatriculée aux îles Vierges britanniques qui détenait près de 4 [millions de dollars] d’obligations dans trois grandes banques islandaises ». Sigmundur Davíð Gunnlaugsson n’a pas mentionné sa société lors de son entrée au gouvernement islandais en 2009.

Petro Porochenko : président ukrainien
Le président ukrainien, élu en 2014, prend possession en juin de la même année de la totalité du capital de Prime Asset Partners Limited, une société créée par Mossack Fonseca dans les îles Vierges britanniques. Selon les « Panama papers », « lors de la campagne présidentielle de 2015, Petro Poroshenko s’était engagé à vendre la plupart de ses avoirs ». Ils auraient en réalité tous été transférés vers Prime Assets Capital.

Jérôme Cahuzac (photo) : ancien ministre français du Budget
Jérôme Cahuzac détenait Cerman Group Limited, immatriculée aux Seychelles en 2009 et cliente de Mossack Fonseca qui met fin à sa collaboration avec la société lorsque débute en France l’enquête sur les accusations de fraude fiscale concernant l’ancien ministre du Budget.

Pamela Sharples : membre de la chambre des lords britannique
Membre à vie de la Chambre des lords britanniques, la baronne Pamela Sharples devient en 1995 « l’unique actionnaire de Nunswell Investments Limited ». Immatriculée aux Bahamas, la société créée par Mossack Fonseca lui permet de faire des investissements.

Sergueï Roldouguine : ami proche de Vladimir Poutine
Sergueï Roldouguine dit de Vladimir Poutine qu’il est « presque comme son frère ». Ce musicien est d’ailleurs le parrain de la fille aînée de Poutine. Il a été propriétaire des sociétés offshore Sonnette Overseas, International Media Overseas et Raytar Limited. Les deux premières ont été créées par la banque Rossiya qui serait, selon le gouvernement américain « la banque personnelle des dirigeants russes ».