Un groupe terroriste revendique l’attaque du poste de douane à l’extrême Nord du Burkina

Le mouvement terroriste de Abou Oualid Al-Sahraoui a revendiqué l’attaque du poste de douane de Markoye à l’extrême Nord du Burkina Faso, qui a fait, jeudi dernier, deux morts (un douanier et un civil), a-t-on appris mercredi, de source médiatique.

Le quotidien français Le Monde dit tenir cette information de l’Agence de presse mauritanienne Al-Akhbar «qui a annoncé avoir reçu un message d’Al-Sahraoui revendiquant sa responsabilité dans l’attaque». Ancien porte-parole du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), Adnan Abou Oualid Al-Sahraoui avait prêté allégeance à l’Etat islamique en mai 2015 au nom d’Al-Mourabitoune, le groupe formé en 2013 avec l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, toujours selon Le Monde. Dans la nuit du jeudi 1er septembre dernier, aux environs de 21 heures, le poste de douanes de Markoye, dans la région du Sahel burkinabè, situé à 15 kilomètres de la frontière nigérienne, a été l’objet d’une attaque. L’on a déploré deux morts dont un douanier et un guide, ainsi que trois blessés évacués et pris en charge par les services sanitaires. Le douanier tué a été inhumé le samedi dernier au cimetière de Gounghin à Ouagadougou, après avoir reçu des honneurs à titre posthume.