Un étudiant soupçonné de préparer un attentat arrêté à Lille

French police secure the road as French presidential election candidate for the far-right Front National (FN) party Marine Le Pen (not seen) visits the St. Louis border crossing with Italy at Menton in southeastern France, on February 13, 2017. / AFP PHOTO / Valery HACHE

Un étudiant de 18 ans, soupçonné de vouloir commettre un attentat, a été interpellé mardi matin à Wattignies, dans la banlieue de Lille, par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), et placé en garde à vue, a-t-on appris mercredi de plusieurs sources policières.

L’interpellation, qui s’est déroulée sans incident, a été opérée par des hommes de la DGSI venus de Paris, sous la protection du Raid, selon ces sources.

Les policiers agissaient dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte le 30 décembre 2016 par le parquet de Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle.

Le jeune homme est un musulman pratiquant fréquentant régulièrement la mosquée de Lille-Sud, selon France3 Hauts-de-France qui a révélé son interpellation.

Il a cherché à se procurer des armes et des explosifs
Il est suspecté d’avoir voulu commettre une action violente en France, ayant cherché à se procurer des armes et des explosifs. « Il aurait eu des projets d’attentat sans pouvoir les concrétiser pour des raisons logistiques », selon une source policière.

Aucune cible précise n’a été identifiée à ce stade de l’enquête, qui se poursuit notamment par l’analyse du matériel téléphonique et informatique saisi, selon un autre responsable policier.

Entendu à Lille, le suspect, étudiant à l’université de Lille à Villeneuve d’Ascq, était toujours en garde à vue mercredi soir. On ignore s’il a été transféré dans les locaux de la DGSI en région parisienne.

7sur7.be

Partager

Laisser un commentaire