Un accord de défense entre la France et le Nigeria pour lutter contre Boko Haram

Réunie samedi 14 mai à Abuja, la communauté internationale a appelé à en faire davantage contre Boko Haram. Le président français a fait savoir que Paris allait continuer de soutenir la force mixte multinationale à travers de l’assistance, de la formation et du renseignement. La force Barkhane, déployée au Sahel, peut également « intervenir chaque fois qu’il y a un risque terroriste ou une action menée par des groupes », a-t-il ajouté. François Hollande a précisé avoir signé avec le président nigérian Muhammadu Buhari une lettre d’intention en vue d’un accord de défense.