Turquie – Pour s’être plaint d’être victime de racisme : Eto’o suspendu par Antalyaspor jusqu’à nouvel ordre

L’attaquant camerounais s’est plaint sur les réseaux sociaux d’être victime de racisme. Il aurait visé le président de son club, Antalyaspor, sans le nommer directement.

L’attaquant camerounais, Samuel Eto’o, a été suspendu jusqu’à nouvel ordre par son équipe, Antalyaspor, suite à des accusations de racisme portées sur les réseaux sociaux. Cette décision intervient alors que l’ancien international est soupçonné d’avoir critiqué le président du club, Ali Safak Ozturk, sur Instagram, où il a posté, en turc, mardi : «Rappel : peut-être que certaines personnes ne me respectent pas car je suis noir.»

«Mais je ne vais pas redescendre du niveau que j’ai atteint. Je suis dans ce jeu depuis 18 ans», avait poursuivi le joueur, assortissant ses mots d’une capture d’écran de son palmarès sur le site Wikipedia.

Dans ce premier message, Eto’o ne met personne en cause nommément mais, face à la controverse, il a ensuite posté l’image de mains formant un cœur devant le logo de son club depuis juin 2015, assurant que sa sortie ne visait pas son président.

Ces messages avaient été interprétés comme une réponse aux critiques de M. Ozturk sur ses récentes performances. «Aucun joueur n’est au-dessus des intérêts d’Antalyaspor. Chacun doit connaître sa place», avait déclaré ce dernier. Le séjour turc de l’ancien du Fc Barcelone, de l’Inter Milan ou encore de Chelsea a tourné au vinaigre ces dernières semaines, alors que la rumeur l’annonçait en partance pour Besiktas. Des tensions encore aggravées par un très mauvais début de saison, au cours duquel Antalyaspor n’a récolté qu’un seul point en quatre matchs.

Eto’o a le soutien de la Fifpro

Samuel Eto’o a été mis à l’écart de son club d’Antalyaspor pour avoir critiqué son président. Malgré le démenti de ce dernier, rien n’y fit. L’attaquant camerounais peut en revanche compter sur le soutien de ses collègues. En effet, la Fédération internationale des Footballeurs professionnels (FifPro) a tweeté mercredi à l’intention de l’ancien Barcelonais : «Avec Eto’o, la FifPro dit non au racisme.» C’est justement ce fléau que l’ancien buteur de l’Inter Milan dénonçait dans l’un de ses posts sur Internet. Eto’o a inscrit un but depuis l’entame de la saison. Antalyaspor ne se porte pas mieux avec un match nul et 3 défaites en 4 rencontres.