Tchad: les indemnités des députés réduites de moitié

Au Tchad, le Parlement va être appelé à serrer la ceinture. En raison de la crise économique que traverse le pays, les députés sont amenés à réduire de moitié leurs indemnités. La décision a été approuvée lundi 29 août par la direction de l’Assemblée nationale.

Le président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi a convoqué lundi la conférence des présidents, où siègent les membres du bureau du Parlement et les présidents des principaux groupes.

Haroun Kabadi leur a annoncé qu’en raison de la crise, l’Assemblée nationale doit consentir à un sacrifice financier. Après discussion, il a été convenu d’une réduction de 50 % des indemnités des députés.

« Il voulait plus », a indiqué à RFI un des participants à la réunion. Aucun parlementaire n’a souhaité commenter la décision qui attend d’être actée dans les semaines à venir.

L’Assemblée nationale, une des institutions les plus dispendieuses du pays

Considérée comme budgétivore et sans impact réel sur la vie de la nation, l’Assemblée nationale est l’une des institutions les plus dispendieuses du pays. L’année dernière, elle a épuisé son budget plusieurs mois avant le terme, obligeant certains élus à demander un audit qui n’est jamais arrivé.

Dans l’opinion, la décision est plutôt saluée. Selon nos informations, d’autres institutions seront aussi touchées par les mesures d’austérité pour faire face à la crise économique