Soro est toujours sous la menace d’un mandat d’arrêt international

Le Tribunal militaire de Ouagadougou (TMO) a, dans une rencontre avec les journalistes, affirmé que le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, pourrait être arrêté s’il se rendait dans un pays ayant signé dans ce sens des conventions avec le Burkina Faso.
‘’Lorsqu’un mandat d’arrêt est émis, il y a que ça va au ministère des affaires étrangères qui va transmettre ce mandat à son homologue de l’autre pays. Ça passe par interpool et dès que c’est lancé ça veut dire que (…) nous sommes dans des conventions avec d’autres pays. Logiquement si l’intéressé se présente au niveau de ces pays, sauf s’il est en visite officielle, doit pouvoir être arrêté et remis aux juges », a déclaré, lundi au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, le commissaire du gouvernement près du tribunal militaire de Ouagadougou, le lieutenant-colonel Norbert Koudougou.
Il précise qu’il ‘’y a aussi la possibilité (car on a une convention signée en 2014 avec la Côte d’Ivoire) d’extradition des nationaux, mais on laisse libre choix à l’Etat requis de juger son national s’il ne veut pas l’extrader ».
Le commissaire du gouvernement près du tribunal militaire de Ouagadougou, lieutenant-colonel Norbert Koudougou a relevé qu’il n’y avait aucune pression au sujet de ces différents mandats d’arrêt.
En convoquant la presse, la justice militaire a voulu faire le point sur les affaires du coup d’Etat du 16 septembre, de l’association de malfaiteurs et détention illégale d’armes et de munitions de l’attaque de Yimdi et l’assassinat de Thomas Sankara ».
Selon l’animateur de la conférence de presse, ‘’63 personnes ont été inculpées dont 43 sont en détention sur l’affaire du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015 ». 17 mandats d’arrêt ont été émis par les juges d’instruction.
Ces mandats d’arrêt concernent Gilbert Diendéré, Fatou Diendéré/Diallo, Minata Guelwaré, Moussa Nébié, Roger Joachim Damagna Koussoubé, Abdoul Karim André Traoré, Boureima Zouré, Ali Sanou, Ollo Stanislas Silvère Pooda, Zakaria Songotoua, Souleymane Koné, Hamidou Drabo, Bia Ousmane Djerma, Kossé Ouékouri, René Emile Kaboré, Kigbafori Guillaume Soro, Blaise Compaoré.