Singapour dit non à la contrebande

Quelque 7,9 tonnes d’ivoire de contrebande saisies ces deux dernières années par les autorités à Singapour ont été brûlées lundi, ont indiqué les autorités de l’archipel d’Asie du Sud-Est, espérant ainsi dissuader le commerce illégal de défenses d’éléphants.

Plus de 2.700 défenses d’éléphants d’Afrique, dont la valeur marchande est estimée à environ 13 millions de dollars de Singapour (8,5 millions d’euros), ont été broyées dans un concasseur de roches avant d’être incinérées.En mai 2015, environ 2.000 défenses d’éléphants dissimulées dans des sacs de thé provenant du Kenya avaient été saisies à la douane, ont précisé les autorités.