Siège du FPI: la seconde épouse de Gbagbo déboutée par la justice ivoirienne

La justice ivoirienne a débouté, lundi, la seconde épouse de l’ex-Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo dans l’affaire du bâtiment abritant le siège du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir) à Attoban dans la commune de Cocody à l’Est d’Abidjan.
Des sources proches du dossier ont déclaré que Nady Bamba a été déboutée par la justice alors qu’elle réclamait la propriété du duplex abritant le siège du FPI. Elle avait demandé début 2015 à l’actuel président du FPI, Pascal Affi N’guessan reconnu par les autorités ivoiriennes, de libérer ce bâtiment qui avait par ailleurs servi de Quartier général (QG) au candidat Laurent Gbagbo lors de la présidentielle d’octobre 2010.

Depuis juillet 2014, deux tendances du FPI se disputent la présidence de ce parti, l’une conduite par Affi N’guessan reconnu comme tel par les autorités ivoiriennes et l’autre menée par Abou Drahamane Sangaré, ami de longue date de Laurent Gbagbo, fondateur du parti dont se réclame le second camp.

Nady Bamba qui est en exil depuis la chute de M. Gbagbo à l’issue de la crise postélectorale ayant fait plus de 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011, se réclame de la tendance tenue par Abou Drahamane Sangaré. Laurent Gbagbo est incarcéré depuis fin novembre 2011 à la Haye par la Cour pénale internationale (CPI).