Serena Williams perd la finale de Rolland-Garros…Face à l’espagnole Garbine Muguruza

Quelle finale à laquelle nous avons assisté sur le Court Philippe Chatrier de Roland-Garros ce samedi. Garbine Muguruza a remporté i le tournoi de Roland-Garros en dominant Serena Williams (7-5, 6-4). Première Espagnole à s’imposer Porte d’Auteuil depuis Arantxa Sanchez en 1998, Muguruza remporte à 22 ans son premier tournoi du Grand Chelem. L’Américaine, n°1 mondiale, manque l’occasion de remporter l’épreuve parisienne pour la 4e fois, et de rejoindre Steffi Graf au nombre de tournois du grand chelem remportés (22).

Les deux joueuses rentrent bien dans leur finale de Roland-Garros et sont impériales sur leur mise en jeu. Il n’y a pas beaucoup d’échanges et le score monte vite à 2-1. Le quatrième jeu du match est nettement plus accroché, Serena s’offre deux balles de break mais Muguruza tient son service et recolle à 2 partout. Sur le jeu qui suit, l’Espagnole agresse Williams sur ses deuxièmes balles et la breake. Elle confirme ensuite sur sa mise en jeu pour mener 4-2. Après avoir perdu trois jeux de suite, l’Américaine se reprend et empoche sa mise en jeu avant de breaker Muguruza pour revenir à 4-4. Les deux joueuses tiennent ensuite leur mise en jeu et le score monte à 5-5. Mais la numéro une mondiale craque et se fait breaker. Muguruza sert alors pour le set et après deux balles de break sauvées, l’Espagnole remporte la première manche au bout sa troisième balle de set. Statistique intéressante, Muguruza n’a perdu que deux matches sur vingt-neuf joués après avoir pris le premier set.

Muguruza n’allait pas relâcher son étreinte en début de seconde manche, puisqu’elle prenait à nouveau le service de Williams d’entrée (1-0). Mais après un débreak de l’Américaine (1-1), l’Espagnole prenait à nouveau les devants, menant 3-1 puis 4-2. Visiblement nerveuse en fin de match, Muguruza alternait les aces et les doubles fautes sur son service, qu’elle parvenait tout de même à conserver. Et à 5-3 en sa faveur, elle allait s’offrir quatre balles de match sur le service de l’Américaine, qui parvenait très difficilement à le conserver pour recoller à 5-4. Muguruza servait alors pour le titre, et ne tremblait pas, s’offrant trois nouvelles balles de match et parvenant à conclure la partie en deux sets 7-5, 6-4 après 1h44 de jeu.