Serena s’impose à Wimbledon et rejoint Graf dans l’histoire

Cette fois Angélique Kerber n’a rien pu faire! En janvier dernier, en Australie, l’affrontement entre les deux jeunes femmes avait tourné en faveur de l’Allemande, mais cet après-midi, Serena Williams a été irrésistible en finale de Wimbledon. S’appuyant sur son service et sa puissance, la reine du tennis a su faire parler son expérience pour faire la différence dans les moments clé de cette finale (à 6-5 dans le premier set, puis à 4-3 dans le second).  Elle s’impose, en deux sets (7-5, 6-3) et rejoint enfin Steffi Graf dans l’histoire du tennis avec un 22e sacre en Grand Chelem, le 7e à Wimbledon.

L’Américaine Serena Williams a remporté un septième titre à Wimbledon, le 22e en Grand Chelem, en battant samedi en finale l’Allemande Angelique Kerber, 4e mondiale, 7-5, 6-3. La N.1 mondiale devient l’égale de l’Allemande Steffi Graf qui détenait jusqu’ici seule le record du plus grand nombre de trophées majeurs remportés dans l’ère professionnelle (depuis 1968).

Le record absolu (24) est lui toujours détenu par l’Australienne Margaret Court. A bientôt 35 ans (fin-septembre), l’Américaine va maintenant pouvoir s’y attaquer pour tenter de devenir la meilleure joueuse de tous les temps.

La N.1 mondiale s’est écroulée sur la pelouse du Centre court, au terme d’un beau combat d’1h21 durant lequel il a fait la différence par son service et en pilonnant la défense de son adversaire. Serrant le poing sans cesse, multipliant les « come on » (Allez!), elle tenait à remporter ce match pour mettre fin à trois échecs consécutifs dans les tournois majeurs.

Cette victoire est aussi une revanche pour l’Américaine qui avait perdu contre Kerber en finale de l’Open d’Australie. Samedi, la gauchère de 28 ans a opposé une défense tout terrain à l’Américaine mais Serena, par sa puissance et les angles étonnants trouvés, a réussi à la faire plier. Le match a commencé sur des bases élevées. Kerber a sauvé trois balles de break dès son premier jeu de service (1-1), sous les yeux des célébrités du monde de la musique Beyonce et Jay Z, présents dans le « box » de Serena.

A la puissance de Serena Williams, Kerber a opposé son jeu de jambes et sa stratégie de relanceuse. Mais la « mobylette » allemande a calé, sur un revers croisé dans le douzième jeu après avoir sauvé une balle de set (7-5). Kerber s’est créé une balle de break à 3-3 mais Williams a servi deux aces et fait craquer l’Allemande dans l’échange suivant pour garder les commandes (4-3). A 4-3 pour Serena, Kerber a mené 40-15 mais l’Américaine a réussi à la breaker, avant de boucler la partie au jeu suivant, avec des services puissants. Elle pouvait s’écrouler sur la pelouse de Wimbledon.