Revoilà Sarkozy et son seul sujet…Immigration et immigration

L’identité française au cœur du premier meeting de Nicolas Sarkozy

Pour son premier meeting de campagne en tant que candidat à la présidentielle, Nicolas Sarkozy a défendu avec force hier soir, jeudi 25 août, à Châteaurenard dans le sud de la France, la notion d’identité française, appelant devant des militants enthousiastes à des mesures durcies sur l’immigration et la sécurité.

« J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle », pour son premier meeting de campagne, le candidat Sarkozy a donc choisi les Bouches-du-Rhône, ce sud de la France si bien ancré à droite, voir même tenté par l’extrême droite, une terre où la ligne identitaire défendue par l’ex-président est plébiscitée, comme sa demande d’interdiction du voile et du burkini : « Je demande une loi d’interdiction sur tout le territoire de la République. Nous ne pouvons pas laisser les maires seuls face à cette provocation ».

Et défendre l’identité française, cela passe pour Nicolas Sarkozy par des propositions durcies sur l’immigration et la sécurité. Objectif : rassurer et mobiliser les Français, déboussolés, selon lui, le manque d’autorité de l’Etat. « Le peuple de France, lance-t-il, n’est pas raciste parce qu’il considère qu’il y a un problème avec l’islam radical ».

Un discours qui fait mouche auprès des militants. Certains mêmes, comme Bernard, en demandent plus : « Il faut qu’il aille plus à droite, beaucoup plus à droite. C’est là qu’on l’attend. Moi, j’habite dans un quartier, on prie à même le trottoir devant chez moi, trois fois par jour. Ce n’est pas ça la France ».

Voilà qui donne le ton de la campagne, bien à droite pour Nicolas Sarkozy qui espère ainsi refaire son retard sur son grand rival Alain Juppé.