RD Congo : au moins 17 civils massacrés dans la nuit du mardi à mercredi

Au moins 17 civils ont été massacrés dans la nuit de mardi à mercredi lors d’une attaque dans un village de la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC, a appris l’AFP auprès de l’armée.

« Les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) ont fait une incursion à Luna, un hameau du village de Erengeti, situé à 60 kilomètres au nord-est de Beni », a déclaré à l’AFP le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole de l’Opération Sokola 1 des Forces armées de la RDC (FARDC).

« Le bilan est de 17 morts pour l’instant », a-t-il ajouté..

L’attaque a eu lieu entre 20h et 22h heures locales (19h GMT). « L’ennemi a contourné les positions de l’armée pour tuer, égorger des paisibles gens dans leurs maisons », a indiqué l’administrateur du territoire de Beni, Bernard Amisi Kalonda, joint par téléphone par l’AFP.

Lui parle d’au moins 16 morts. « Les seize corps sont devant moi, tués à la machette ou à la hache », a-t-il ajouté sans préciser si les assaillants étaient des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF).

Les fouilles se poursuivent

D’après le général Jean Baillaud, chef des Casques bleus de la mission de l’ONU en RDC, qui se rendait sur les lieux du massacre, le bilan s’élève à 17 morts. De son côté Adona Lesse, chef du village de Eringeti, a précisé que la fouille des lieux se poursuivait.

Les rebelles ougandais sont régulièrement accusés d’être les auteurs de massacres perpétrés contre les civils dans le territoire de Beni et de l’Ituri voisine. En février dernier, 13 civils avaient ainsi été tués dans cette région de l’est de la RDC, où pullulent les groupes armées.