Quatre poids lourds en lice contre Bongo pour la présidentielle du 27 août

Au Gabon, la Commission nationale électorale et permanente (CENAP) a fixé la date de la prochaine élection présidentielle à un tour unique au 27 août prochain. Les candidats ont jusqu’au 12 juillet prochain pour déposer leur candidature. Ils sont actuellement plus d’une dizaine, mais 4 candidats se démarquent des autres. Parmi eux, Casimir Oyé Mba, investi le week-end dernier.

Casimir Oyé Mba et son parti l’Union nationale ont fait durer le suspense. Fin mars, le parti avait tenu un congrès ordinaire mais avait différé la désignation de son candidat.

Casimir Oyé Mba complète donc le quarté gagnant de la présidentielle du 27 août prochain. Ancien Premier ministre, il avait déjà tenté sa chance après la mort d’Omar Bongo en 2009. Malheureusement, à la veille du vote, il avait retiré sa candidature affirmant qu’il était victime des pressions extérieures. « Cette fois-ci même si c’est le pape qui me le demande, je ne céderai pas », a-t-il déclaré récemment.

L’autre poids lourd, c’est Jean Ping. L’ancien président de la Commission de l’Union africaine et ex-proche d’Omar Bongo tente sa chance pour la première fois. Il a déjà sillonné tout le pays et dispose d’une équipe de campagne assez solide.

La nouvelle étoile montante, c’est Guy Nzouba Ndama. Ancien mentor d’Ali Bongo, il a démissionné de façon fracassante de l’Assemblée nationale pour tenter sa chance. Il compte beaucoup de soutiens dans l’administration publique et on dit de lui qu’il est le candidat de la France.

Tous ces anciens cadres du PDG, le parti au pouvoir, vont affronter Ali Bongo. Le président sortant brigue un second septennat. Il dispose de beaucoup de leviers pour se faire réélire.