Plusieurs dirigeants à Nouakchott pour le sommet de la ligue arabe

Plusieurs dirigeants arabes sont déjà arrivés dimanche à Nouakchott pour prendre part à la 27e session du sommet de la Ligue des Etats arabes qui se tient lundi dans la capitale mauritanienne.

Le premier président à venir a été celui du Soudan, Omar Hassen Ahmed El Bechir, qui fait l’objet cependant d’un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale.

Une autre arrivée d’un chef d’Etat a été annoncée, celle du président tchadien Idriss Déby Itno, invité en tant que président en exercice de l’Union africaine par son homologue de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Aussi, le président yéménite, Abidrabou Hadi Mansour, qui vit en exil en Arabie saoudite, est arrivé en fin d’après-midi à Nouakchott, suivi de son homologue de la République fédérale des Comores, Azali Assoumani.

Par ailleurs, le président du Conseil de la Oumma algérienne, Abdel Kader Ben Saleh, qui représente le président Abdel Aziz Bouteflika à ce sommet, est arrivé dans la capitale mauritanienne en début d’après-midi.

De leur côté, le chef du gouvernement jordanien, Hani El Moulghi, ainsi que Essad Ben Tarek Al Said, représentant spécial du Sultan d’Oman, Qabouss Ben Said, sont arrivés à Nouakchott pour représenter leurs pays respectifs au sommet arabe qui se tient pour la première fois de l’histoire en Mauritanie.