Plus de 5000 mototaxis en circulation enregistrés à Bouaké

Près de 5000 mototaxis en circulation sont enregistrés dans le Centre-Nord ivoirien où ce nouveau type de transport est en vogue depuis plus de dix ans, a annoncé, samedi, à Bouaké (379 km au Nord d’Abidjan) le Directeur du transport de Bouaké, Brahima Sako.

Sako s’exprimait lors de la tournée annuelle de sensibilisation du Syndicat national des transporteurs professionnels de Côte d’Ivoire dans un grand hôtel de Bouaké. « Pendant la crise (militaro-politique, 2002-2010) toute circulation de véhicule (4 roues) avait été arrêtée » dans le Nord du pays, a rappelé Brahima Sako, ajoutant que « la seule circulation qui se prêtait à la population dans la zone CNO (Centre-Nord-Ouest) c’était les motos».
Selon lui, ce nouveau type de transport public en Côte d’Ivoire a fini par s’imposer dans les habitudes de consommation des populations de cette partie du pays. « Quand on est venu après la crise », a expliqué
M. Sako « on a fait des constats et nous avons fait des statistiques. Il se trouve que nous avons près de 5000 mototaxis dans toute la région de Gkêkê (Bouaké, Centre-Nord) ».
Si pour le DR du transport de Bouaké, « aucune loi n’autorise les mototaxis en Côte d’Ivoire », il a cependant, plaidé pour ces milliers de jeunes « qui se débrouillent » dans ce secteur. »Des méthodologies sont en train d’être mises en oeuvre telle sorte que tout ça soit règlementé » a-t-il conclu.