Plus de 22 000 têtes de bétail tuées dans des pluies torrentielles

Quelque 22 261 têtes de bétail ont été emportées par les eaux, suite aux violentes pluies enregistrée le 14 juin dernier dans le département de In’Gall, une localité située à 150km au Sud-Ouest d’Agadez (au Nord du Niger)
‘’Ce jour-là a expliqué le préfet du département de In’Gall, Alhousseini Biky, les pluies étaient violentes, quoi que n’étant enregistrées qu’à hauteur de 85 millimètres.

Selon ce dernier, « ce n’est peut-être pas grand-chose sous d’autres cieux, mais ici au niveau d’In’Gall c’est très important surtout lorsqu’on sait que cette région de vastes plaines et de vallées est fréquemment
inondée en saison pluvieuse ».

Le lendemain, a-t-il poursuivi, la situation était catastrophique.

« Nous avons trouvé dans certaines zones des grands éleveurs qui ont perdu plus de 1500 têtes de bétail. Des cadavres d’animaux ont été retrouvés morts par centaines et plus en certains endroit ».

Ainsi, le bilan encore provisoire établi par les services de la préfecture d’In’Gall, est de 22 261 têtes de bétails emportées par les eaux, 644 ménages sinistrés, 161 maisons effondrées, 8 cases et 60 jardins détruits des puits ensevelis ou inondés et 32 motopompes
perdues.

Aucune vie humaine n’est cependant à déplorer même si par ailleurs, au-delà de la perte des troupeaux qui constituent selon lui, un véritable capital économique, c’est surtout les risques de maladie du fait des milliers de bêtes mortes, à l’air libre ou ensevelis qui reste la préoccupation principale des autorités locales.

Zone pastorale par excellence, In’Gall accueille chaque année la Cure Salée, ce grand rendez-vous des éleveurs nigériens et d’au-delà, qui y mènent leurs animaux paitre sur les larges étendues d’herbes.

Selon le préfet, Alhousseini Biky, ce n’est pas la première fois que In’Gall connait ce genre de catastrophe.

Déjà, en 2006, après avoir enregistré 60 mm de pluie, une situation similaire avait été décrite, avec cependant moins de dégâts.