Pas de successeur pour Dlamini Zumza…Elle reste encore jusqu’en 2017

Le 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine devait élire un nouveau président pour la Commission, le 18 juillet.

L’élection a eu lieu ce lundi matin, à Kigali, lors d’un huis clos. Mais aucun des trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma n’a obtenu les deux tiers des votes nécessaires lors des trois tours du scrutin.

L’élection est donc reportée, a confirmé Martial De-Paul Ikounga, le commissaire en charge des ressources humaines lors d’une conférence de presse, et aura lieu au mois de janvier 2017, lors du prochain sommet de l’organisation. Un nouveau processus de sélection des candidats va être lancé, qui permettra à de nouvelles personnalités de se présenter.

Mandat prolongé de 6 mois

Pendant ce temps, le mandat de l’actuelle Commission est prolongé. Nkozana Dlamini-Zuma prolonge donc son mandat de présidente de six mois.

Les candidats en lice étaient l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi et l’Ougandaise Speciosa Wandira-Kazibwe. Cette dernière a été la première éliminée, suivi par l’Équato-guinéen. Au dernier round, pas moins de 28 pays se sont abstenus de vote, mettant définitivement un terme aux chances de la candidate botswanaise.