Mauritanie-Maroc : vers une normalisation des relations entre les deux pays

Les signaux sont au vert en ce qui concerne les relations entre le royaume chérifien et la Mauritanie. En effet, le gouvernement Mauritanien aurait levé son veto sur le retour des employés marocains de la société de télécommunication Mauritel, a-t-on constaté ce 16 septembre du site marocain yabiladi.

Quatre salariés auraient ainsi rejoint leurs bureaux au siège de l’entreprise détenue à hauteur de 54 % par le Maroc télécoms et 46% par l’Etat Mauritanien. Alors que les 3 autres sont attendus sur les lieux dans les semaines qui viennent, rapporte la source.

L’autre point de convergence entre les deux pays serait, la concertation du Maroc avec la Mauritanie sur l’opération « Kandahar », (ville situé à l’extrême sud-ouest du Maroc, à 6 km avant d’arriver en Mauritanie), qui consisté à assainir cette zone prisée par un réseau de trafiquant de drogue et de trafic de toutes sortes.

La question des travailleurs marocains reste à relativiser, d’autant plus que le gouvernement mauritanien ne s’est pas prononcé de manière officielle.

A cela s’ajoute la politique de « mauritanisation » de l’emploi décidé par l’état et qui n’épargnera pas la filiale du Maroc Telecoms et Attijriwafa bank.

De l’avis de certains observateurs, il serait prématuré de parler d’une normalisation des relations entre le Maroc et la Mauritanie, si l’on sait que le rapprochement entre les deux pays a souvent connu des hauts et des bas.

avec le royaume et d’assumer les conséquences de son choix Selon une source proche du dossier, « ce retour annoncé est à mettre à l’actif d’une médiation émiratie plus qu’à un réchauffement dans

les relations (Maroc Telecom est une filiale d’Ittissalat, ndlr). C’est au président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz de déterminer clairement la qualité des relations qu’il entend avoir».