Manuel Valls à Ouagadougou : « l’Afrique, c’est le continent de l’avenir »

« L’Afrique, c’est le continent de l’avenir », a déclaré le Premier ministre français, Manuel Valls, samedi lors d’une visite à Ouagadougou, frappée par un attentat jihadiste sanglant il y a un mois.
« L’Afrique, c’est le continent de l’avenir », a déclaré M. Valls lors d’un point presse à Ouagadougou, au lendemain d’une visite au Mali. « Pour ses matières premières bien sûr, mais d’abord par l’engagement et l’enthousiasme, malgré toutes les difficultés de ses populations et de sa jeunesse », a-t-il ajouté après s’être entretenu avec le nouveau président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré.
« Si nous voulons à terme endiguer, maîtriser, la question des flux migratoires, c’est ici que se joue en effet en partie l’avenir de l’Europe », a-t-il poursuivi, souhaitant que « le développement, économique, social, humain, puisse s’accomplir de manière maîtrisée, avec bien sûr la nécessité d’une bonne gouvernance ».
Après près de 36 heures passées au Mali, où il a rencontré le président Ibrahim Boubacar Keita deux fois et rendu visite aux troupes françaises (environ 1.000 hommes) de la mission Barkhane basée à Gao, dans le nord, M. Valls s’est rendu sur un deuxième théâtre d’attentat meurtrier au Sahel.