Manif à Bamako contre la comparution d’un opposant

Une manifestation a été dispersée par les forces de l’ordre à Bamako, hier mercredi 17 août. Plusieurs centaines de personnes étaient venues protester contre la comparution du blogueur Mohamed Youssouf Bathily, alias « Ras Bath », devant le tribunal de la commune 4. Le porte-parole du Collectif pour la défense de la République (CDR) et chroniqueur radio a été arrêté le 16 août. Le centre de Bamako a connu de véritables scènes de guérilla urbaine, rapporte Rfi. Plusieurs feux ont été allumés sur l’avenue Cheikh Zayed. Les manifestants ont jeté des pierres sur les policiers qui, en réponse, ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Selon le dernier bilan donné par le chargé de communication du ministère de la Santé, Ibrahim Famakan Coulibaly, les affrontements d’hier matin ont fait un mort et onze blessés dont trois graves. Sur instruction de la ministre de la Santé, le docteur Marie Madeleine Togo, le plan Blanc a été déclenché : tous les médecins spécialistes ont été mobilisés pour prendre en charge les blessés à l’hôpital Gabriel-Touré de Bamako.