L’opposition politique va organiser « une conférence nationale des insurgés » en octobre

Des partis politiques burkinabè proches du Chef de file actuel de l’opposition (CFOP), Zéphirin Diabré, ont décidé d’organiser les 29 et 30 octobre prochains « une conférence nationale des insurgés », a appris APA auprès de ses responsables.

Au nombre de treize, ces partis ont en commun d’avoir soutenu la candidature de Zéphirin Diabré à la présidentielle de novembre 2015, sous l’appellation « Coalition Zeph 2015″. Ladite conférence vise à « offrir à tous ceux qui se sont battus et qui continuent de se battre pour le vrai changement, un espace de réflexion et d’introspection sur l’état des acquis de l’insurrection populaire de fin octobre 2014 », selon Zéphirin Diabré, également président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Parmi les griefs de Diabré à l’égard du nouveau pouvoir, figurent « l’échec lamentable des dirigeants dans la gestion du pays, la politisation de l’administration, la corruption, l’achat du silence de certaines Organisations de la société civile ». Dénonçant l’incapacité à relancer notre économie », la Coalition a invité ses militants à « resserrer les rangs et à être prêts pour les combats à venir ». Alors qu’ils formaient un solide regroupement dans l’adversité contre Blaise Compaoré, les anciens partis de l’opposition ont depuis, connu des fortunes diverses. L’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) et le Parti de la renaissance nationale (PAREN) ont rallié le Mouvement du peuple pour le progrès (Mpp) au pouvoir.