L’opposant Katumbi annonce son retour à Kinshasa « avec la dépouille » de Tshisekedi

(FILES) This file photo taken on June 2, 2015 shows Moise Katumbi Chapwe, Governor of Democratic Republic of Congo's Katanga province, during an interview, in Lubumbashi. Powerful DR Congo opposition figure Moise Katumbi, who is planning to run for the presidency, was charged with hiring foreign mercenaries and undermining national security, officials said on May 19, 2016. Government spokesman Lambert Mende told AFP that an arrest warrant had been issued for Katumbi, owner of a prestigious football club and former governor of mineral-rich Katanga province. The news comes amid mounting domestic and international concern that President Joseph Kabila will delay elections due to be held late this year at the end of his second five-year mandate. / AFP PHOTO / Federico Scoppa

L’opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe a annoncé jeudi son retour au pays « avec la dépouille » d’Etienne Tshisekedi, le président d’un parti d’opposition décédé la semaine dernière à Bruxelles, lorsqu’elle sera rapatriée en République démocratique du Congo (RDC).

« Je vais rentrer avec la dépouille à Kinshasa », a-t-il déclaré à quelques journalistes à son arrivée à la basilique de Koekelberg pour participer à un requiem en mémoire de M. Tshisekedi.

« C’est clair et définitif », a ensuite précisé M. Katumbi à l’agence Belga.

Ce riche homme d’affaires, ancien gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), a démissionné du parti du président Joseph Kabila en septembre 2015 pour passer à l’opposition.

Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle – dont la date n’a pas encore été fixée en dépit de l’expiration du mandat de M. Kabila le 19 décembre dernier -, M. Katumbi a été condamné à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble et est sous la menace d’un procès pour recrutement de mercenaires; ce qui le rend en principe inéligible.

7sur7.be

Partager

Laisser un commentaire