L’inventeur du « cardiopad » primé…Le jeune prodige camerounais fait des merveilles

Un autre laurier pour Arthur Zang, le jeune polytechnicien camerounais inventeur du cardiopad ; une tablette médicale connectée au téléphone mobile, à même de transmettre de n’importe quel endroit reculé du monde, les relevés cardiaques d’un malade du coeur vers un centre hospitalier.

L’académie royale britannique vient de lui décerner à Dar es Salam en Tanzanie, le prix du l’innovation en ingenierie. Un prix doté d’une valeur de 37 000 dollars.

Dans un environnement où les cardiologues sont rares, cette innovation est bien accueillie. Au Cameroun par exemple, l’on ne compte qu‘à peine une cinquantaine de cardiologues pour une population de vingt millions d’habitants.

Le jeune ingenieur revendique la production des 300 premiers cardiopad qui ont aussitôt trouvé des débouchés au Gabon, en Inde et au Népal notamment. Prochain défi pour Arthur Zang, la construction au Cameroun d’une unité de montage de sa tablette médicale, le cardiopad.