L’intrus de la Maison Blanche a déambulé 16 minutes avant d’être arrêté

0
133
FILE PHOTO: A restricted area sign is seen outside of the White House in Washington November 27, 2015. REUTERS/Carlos Barria/File Photo

L’homme qui est parvenu à entrer dans l’enceinte de la Maison Blanche le week-end dernier a pu déambuler dans les jardins de la résidence présidentielle pendant plus de seize minutes avant d’être interpellé, a indiqué vendredi le Secret Service. Selon cette unité d’élite chargée d’assurer la sécurité du président et des personnalités aux Etats-Unis, l’homme est entré juste avant minuit le 10 mars. M. Trump se trouvait alors dans la résidence.

Pendant ce gros quart d’heure, avant d’être capturé, l’homme a franchi la grille du périmètre extérieur, ainsi qu’une barrière pour les véhicules et bondi au-dessus d’une autre clôture près de l’aile Est de la Maison Blanche. Des agents non armés « l’ont placé en détention sur place sans incident », et à « aucun instant l’individu n’est entré à l’intérieur de la Maison Blanche », précise le Secret Service.

Le suspect a été identifié comme étant Jonathan Tran, 26 ans, originaire de Californie, a indiqué CNN. D’après le Washington Post, le jeune homme portait un sac à dos contenant deux grenades de gaz lacrymogène. S’il est reconnu coupable, il risque dix ans de prison maximum, selon le journal.

« Nous dépensons des milliards de dollars pour sécuriser » la Maison Blanche », a commenté vendredi soir sur CNN Jason Chaffetz, président républicain de la Commission parlementaire de surveillance de l’action gouvernementale, estimant que l’incident était une « honte totale ». « Ce qui m’effraie probablement le plus, c’est la durée, la proximité du président, s’approcher aussi près de la Maison Blanche, et aussi longtemps sans être détecté », a poursuivi l’élu de l’Utah.

7sur7

Laisser un commentaire