L’Europe accule Londres à la sortie

Un débat particulièrement émotionnel s’est tenu, mardi matin, au Parlement européen réuni en session plénière extraordinaire à la suite de la victoire des partisans d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE lors du référendum du 23 juin. Les eurodéputés ont adopté – par 395 voix pour, 200 contre et 71 abstentions – une résolution non contraignante réclamant l’activation « immédiate » par Londres de la procédure de retrait de l’Union.

En début de session, le président du Parlement, Martin Schulz, a remercié l’ensemble des commissaires européens d’assister à cette plénière et rendu hommage au commissaire britannique Jonathan Hill, qui a présenté sa démission à la suite de la victoire du camp du « Leave » au référendum.

Avant que les chefs des différents groupes politiques ne s’expriment, le président de la Commission Jean-Claude Juncker a pour sa part une nouvelle fois appelé mardi le gouvernement britannique à clarifier aussi rapidement que possible sa position. « Nous ne pouvons pas nous installer dans un climat d’incertitude prolongée. (…) Expression il y a eu, conséquence il doit y avoir », a-t-il martelé.