Les transporteurs du Sénégal attaquent : « Jammeh n’a aucun respect pour la CEDEAO »

Les transporteurs sénégalais sont prêts à en découdre avec Yaya Jammeh qui hausse le niveau des taxes qu’il leur applique au gré de ses humeurs. Et à l’heure où la Gambie vient de porter plainte contre le Sénégal à la Cedeao, Cheikh Ndiaye Teranga, le Président de l’Union des groupements de chauffeurs et propriétaires du Sénégal déclare que « Jammeh n’a aucun respect pour la Cedeao ».

« On n’a rien à négocier. Et je n’aimerais même pas qu’on y implique le gouvernement, car ça ne le regarde pas. Le problème on va le prendre à bras le corps. Notre plan d’action c’est le boycott à 100 % », ajoute-t-il dans La Tribune. Ce qu’ils veulent, c’est que Jammeh applique tout simplement les accords signés avec le Sénégal. « Entre la Gambie et le Sénégal, il y a toujours eu des accords et on voudrait que Jammeh renouvelle ces accords qu’il a trouvés sur place et les respecte.

Ces accords stipulent qu’entre la Gambie et le Sénégal, que tout changement qui doit se faire, l’autre pays doit être au courant et faire l’objet de concertations. C’est anormal ce que fait Jammeh, il augmente le prix du bac comme ça l’enchante sans que le Sénégal soit mis au courant et c’est une violation des accords. Parfois il pousse le bouchon plus loin par exemple en refusant de prendre du Dalassi. À la place il demande du CFA. Maintenant, il demande 400 000 francs CFA au lieu de 100 000. Si on le laisse faire où irons-nous avec lui ? », se demande-t-il.