Les Iraniens feront « regretter le langage de la menace »

Iranian President Hassan Rouhani gives a press conference in Tehran on Jaunary 17, 2017, to mark the first anniversary of the implementation of a historic nuclear deal. / AFP PHOTO / ATTA KENARE

Le peuple d’Iran « fera regretter le langage de la menace », a affirmé vendredi le président iranien Hassan Rohani lors du 38ème anniversaire de la révolution islamique sur fond de tensions avec le président américain Donald Trump.

« Il faut parler au peuple iranien avec respect. Quiconque utilise le langage de la menace, le peuple iranien le lui fera regretter », a déclaré M. Rohani qui participait à Téhéran à la célébration de cet anniversaire rassemblant des centaines de milliers de personnes et plusieurs millions à travers tout le pays.

« Les manifestations avec des millions d’Iraniens montrent la puissance de l’Iran islamique », a-t-il ajouté, cité par les medias alors qu’il se trouvait au milieu de la foule avant de prononcer un discours sur une grande place de la capitale.

Selon lui, « cette présence (…) est une réponse aux propos mensongers des nouveaux dirigeants de la Maison Blanche ».

Depuis l’investiture de M. Trump le 20 janvier, le ton n’a cessé de monter entre Washington et Téhéran, dont les relations diplomatiques ont été interrompues peu après la révolution islamique de 1979 et l’occupation de l’ambassade américaine à Téhéran.

Le président américain a notamment critiqué de nouveau l’accord nucléaire conclu en 2015 entre l’Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) et son pays a imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran après un test de missile par l’Iran.

7sur7.be

Partager

Laisser un commentaire