Les besoins de financement du secteur privé ivoirien évalués à plus de 3 000 milliards de FCFA

Les besoins de financement du secteur privé ivoirien sont évalués à plus de 3000 milliards de FCFA, a annoncé, lundi à Abidjan, le Président de la Commission financement du secteur privé (CFSP) de la Confédération générale des entreprise de Côte d’Ivoire (CGECI), Souleymane Diarrassouba.

« Les besoins du secteur privé sont connus. C’est plus des besoins en crédits d’équipement, ce sont des montants très importants. Les banques font déjà d’énormes efforts pour accompagner des opérateurs économiques mais il reste encore des efforts supplémentaires à faire », a expliqué M. Diarrassouba à APA en marge du lancement du Forum dénommé ‘’La Finance s’engage’’ prévu le 24 novembre prochain à Abidjan dans les locaux de la Banque africaine de développement (BAD). Créée pour répondre à l’enjeu du financement du secteur privé, dont les besoins sont estimés à plus de 3 000 milliards de FCFA, a-t-il expliqué, la Commission financement du secteur privé a mis en place une stratégie et un plan d’action lui permettant de contribuer à l’effort hautement stratégique de facilitation de l’accès au financement et de développement d’un secteur privé robuste et compétitif. «Nous allons travailler à cela pour que les besoins qui sont énoncés puissent se couvrir. Ce Forum sera l’occasion pour que l’opérateur économique sache quel est l’acteur qui doit résoudre son problème. Il n’y a pas mal de demandes qui sont envoyées vers les banques commerciales alors qu’elles ne sont pas profilées pour pouvoir répondre à certains besoins qui leur sont exprimés », a encore soutenu Souleymane Diarrassouba,par ailleurs Président de l’Association des professionnels de banques et établissements financiers de Côte-d’Ivoire (APBEF-CI). Co-organisé par la Commission financement du secteur privé et du Fonds de garantie (CFSP) de la CGECI, la Banque africaine de développement (BAD) et le Cabinet ESPartners, le Forum La Finance S’engage, ambitionne de fournir des solutions concrètes pour résoudre les défis du financement du secteur privé. Cette initiative mobilisera les acteurs clés de l’environnement financier et du monde des affaires. Elle visera à offrir une plate-forme permettant de passer des intentions aux engagements de financement. Deux innovations complètent ce forum engagé pour maximiser son impact. Il s’agit d’abord d’une remise d’Awards pour récompenser les acteurs innovants du secteur en mettant en valeur les initiatives les plus innovantes pour le financement du secteur privé grâce à cette distinction. Ensuite, dans un contexte de manque crucial de données d’intelligence économique, la plus-value de La Finance S’engage se fondera sur un accès unique à des données chiffrées, fiables et récentes issues de l’Initiative données pour la croissance.