L’Eglise de Norvège a perdu plus de 15.000 fidèles en quatre jours

L’Eglise protestante de Norvège permet désormais de se désinscrire des registres en ligne depuis lundi. Une facilité qui a convaincu des milliers de fidèles.

Pas si fidèles que ça, les paroissiens… L’Église protestante de Norvège a annoncé vendredi avoir perdu plus de 15.000 membres en quatre jours depuis qu’elle permet de se désinscrire en quelques clics. Longtemps critiquée pour la tenue erratique de ses registres, l’Église luthérienne, principale confession du royaume scandinave, a mis en ligne lundi dernier une page Internet permettant à chacun de vérifier son statut mais aussi de s’inscrire et se désinscrire aisément.

L’Eglise disait s’y attendre. Résultat : 15.053 brebis ont choisi de suivre une autre voie depuis le début de la semaine, un exode auquel l’Église disait s’attendre. « Nous continuerons d’avoir une Église populaire ouverte et accueillante », a déclaré une responsable des autorités religieuses, Kristin Gunleiksrud Raaum, dans un communiqué. « Mais personne ne doit être membre contre son gré et je suis donc contente que cette solution en self-service soit en place ».

Des centaines de personnes s’inscrivent. Longtemps religion officielle mais en cours de séparation avec l’État, l’Église de Norvège revendique 3,8 millions de membres, soit 73% de la population du pays. Et si ça peut lui mettre un peu de baume au cœur, 549 personnes se sont connectées pour rejoindre ses rangs depuis le début de la semaine.