L’école flottante de Lagos, célébrée à la Biennale de Venise, s’écroule à cause de…

Pour L’architecte nigérian Kunlé Adeyemi, directeur et fondateur de l’agence NLE, la gloire et l’infamie se sont succédé en une semaine.

Le 28 mai, son projet d’école flottante s’est vu décerner le prestigieux Lion d’argent à la 15e Biennale d’architecture de Venise. Le jury a vu dans ce projet, dont un deuxième prototype amélioré, a été construit dans la Cité des doges, la « puissante démonstration (…) qu’une architecture à la fois emblématique et pragmatique peut mettre l’accent sur l’importance de l’éducation ».

Dix jours plus tard, mardi 7 juin, le premier prototype, qu’ont fréquenté les écoliers du bidonville inondé de Makoko, à Lagos, s’est effondré à la suite des pluies torrentielles qu’a subies la mégapole nigériane. Les photos publiées par le site nigérian Bellanaija.com montrent la structure en bois complètement détruite et la toiture métallique bleue, intacte au-dessus des débris. Aucune victime n’est à déplorer.