Le président namibien en passe de devenir le chef d’Etat africain le mieux payé

Le président namibien Hage Geingob (photo) et son épouse Monica Geingos sont en passe de devenir le couple présidentiel le mieux payé en Afrique, si le projet de loi sur la rémunération et les avantages présidentiels est adoptée par le Parlement.
Le ministre des Affaires présidentielles Frans Kapofi a soumis mercredi ledit projet de loi, qui doit remplacer la Loi sur la rémunération et autres avantages présidentiels, promulguée en 2012.
Le nouveau texte fixe les salaires et autres avantages dont la couverture médicale du chef de l’Etat et son adjoint ainsi que leurs conjoints.

En vertu du projet de loi soumis à l’approbation des députés, Geingob recevra 22.317 dollars par mois exemptés d’impôts.

Avec la majorité dont bénéficie le SWAPO, au pouvoir, le projet de loi devrait passer comme lettre à la poste au Parlement et permettrait à Geingob de toucher près du double du salaire de son prédécesseur Hifikepunye Pohamba dont le salaire mensuel s’élevait à 11.158 dollars.

En ce concerne la Première Dame Geingos, elle empochera annuellement 760.000 dollars namibiens ($47 822), ce qui équivaut au salaire d’un secrétaire du gouvernement.

Le salaire annuel de l’ex-Première Dame Penehupifo Pohamba était estimé à 38.257 de dollars, c’est-à-dire le solde d’un adjoint directeur dans le service public.
La nouvelle loi prévoit que le salaire du président surpasse celui de son Premier ministre de 30 pour cent. L’actuel chef du gouvernement Saara Kuugongelwa-Amadhila est actuellement rémunéré 1,2 million de dollars namibien ($76.515) par an.