Le président Buhari limoge 35 officiers de l’Armée

Quelque 35 officiers supérieurs de l’armée nigériane ont été limogés pour leur implication présumée dans un scandale d’achats d’armes pour un montant de 2,1 milliards de dollars, et pour leur conduite ‘‘non professionnelle’’ lors des élections de 2015,a-t-on appris de source militaire.

“L’armée nigériane tient à informer le grand public qu’un certain nombre de ses officiers supérieurs seraient relevés de leurs fonctions à compter de vendredi’’, a annoncé le colonel Sani Usman, le porte-parole de l’armée nigériane.

“Leur mise à la retraite est justifiée par des exigences de service’’, a-t-il précisé, ajoutant que certains d’entre eux ont déjà été traduits en justice par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC).

Le porte-parole nigériane a ajouté que certains d’entre eux ont été mêlés à la politique et a expliqué que le militaire doit rester apolitique et professionnel en tout temps.

Il convient de rappeler qu’il n’y a pas très longtemps, certains officiers ont fait l’objet d’une enquête pour leur attitude partisane pendant les élections générales 2015.

Les officiers concernés auraient des grades de général de division, de colonel, de lieutenant-colonel et de commandant.

Leurs noms des officiers n’ont pas été révélés, et leur nombre pas officiellement confirmé.

Une purge similaire devrait avoir lieu dans l’Armée de l’air et la Marine, a annoncé le colonel Sani Usman, le porte-parole de l’armée nigériane.