Le petit-fils de Mandela se converti à l’Islam : ça devient un scandale !

En Afrique du Sud, depuis une semaine, Mandla Mandela, le petit-fils de Madiba, et actuel chef du clan, est sous le feu des critiques pour s’être converti à l’islam. Le petit-fils de Nelson Mandela s’est marié la semaine dernière avec Rabia Clarke, une jeune femme musulmane de 22 ans, originaire du Cap. Un changement de religion qui a suscité l’émoi des chefs traditionnels sud-africains.
Mandla Mandela s’est marié pour la quatrième fois en 12 ans la semaine dernière, dans une mosquée du Cap. Le petit-fils de Madiba a déclaré dans un communiqué que « bien que sa femme et lui-même aient été élevés dans des cultures et des religions différentes, leur mariage reflète ce qu’ils ont en commun : le fait d’être Sud-Africains ».
Suite à cette cérémonie privée, l’un des imams qui a marié le couple a confirmé à la presse que Mandla Mandela s’était converti à l’islam en novembre 2015. Une nouvelle qui n’a pas du tout plu au Congrès des chefs traditionnels sud-africains.
Dans un communiqué très sec, les leaders traditionnels ont estimé que le chef du clan Mandela « ne pouvait plus être le chef des AbaThembu à Mvezo (…) car les habitants de Mvezo ne sont pas musulmans. »
Le Congrès des chefs traditionnels a ensuite souligné que dans la tradition africaine, c’est à la femme d’embrasser la religion de son mari et jamais le contraire. Même si le Congrès n’a pas le pouvoir de détrôner Mandla Mandela, ses responsables l’ont appelé à s’expliquer