Le parti au pouvoir remporte les municipales…Mais le président Kaboré a du mal à choisir…

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, pouvoir) du président Roch Marc Kaboré (photo) a remporté les élections municipales au Burkina Faso, mais n’a pas encore désigné son candidat pour la mairie centrale de Ouagadougou, la capitale burkinabè, trois jours après la proclamation des résultats provisoires du scrutin.
Selon les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), mercredi dernier, le MPP est en tête à Ouagadougou avec 116 sur 254 postes en termes de nombre de conseillers municipaux.

Il est suivi de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, 2e force politique au Burkina Faso) qui a obtenu, dans la capitale, 75 conseillers municipaux. Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) est troisième avec 39 sièges obtenus. Ces deux partis siègent ensemble au sein de l’opposition.

L’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT) arrive en quatrième position avec 10 élus.

Le reste des sièges à Ouagadougou est partagé entre l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), le Rassemblement des patriotes pour le renouveau (RPR), la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), le regroupement d’indépendants Nouveau rassemblement (NOU.RA), le Faso Autrement et la Convergence des masses populaires (CMP).

En s’associant les voix des partis de la majorité présidentielle, le parti au pouvoir se retrouve avec plus de la moitié des conseillers. Ce qui le place en pole position pour le poste de la mairie centrale de Ouagadougou.

Cependant, le MPP n’a pas encore donné le nom de son candidat pour ce poste tant convoité par les partis politiques.

Seul l’UPC (opposition) a affiché clairement le nom de son candidat (Nathanaël Ouédraogo) pour la mairie centrale de Ouagadougou, dès le début de la campagne électorale.

Les municipales du 22 mai dernier ont permis d’élire les conseillers municipaux de 351 communes dont 49 communes urbaines et 302 communes rurales. Il faut y ajouter les conseillers des 12 arrondissements de Ouagadougou et de 7 arrondissements de Bobo-Dioulasso.

Une fois connus, les conseillers municipaux éliront les différents maires des communes et des arrondissements.

5 millions 522 mille 979 électeurs ont été inscrits pour ce scrutin qui a concerné 17 938 bureaux de votes sur toute l’étendue du territoire national.

Il y a eu 156 693 candidats pour 19 212 sièges de conseillers à pourvoir.

Les structures (partis politiques, regroupements et indépendants) engagées étaient au nombre de 85.

Selon les résultats provisoires de la CENI, au plan national, le MPP est arrivé en tête avec 11 167 sièges de conseillers obtenus, suivi de l’UPC (3051 sièges) et du CDP (2 134 sièges).