Le Mali en état de choc envoie 2000 policiers supplémentaires sur le terrain

(Photo : Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita)…Le Mali est encore sous le régime d’état d’urgence, proclamé par Ibrahim Boubacar Keïta après l’attentat contre le Radisson Blu de Bamako, le 20 novembre. « Il y a une vigilance accrue et une élévation générale du niveau de sécurité », constate le responsable d’un grand hôtel de la capitale, même si, comme au Burkina voisin, les établissements doivent payer pour obtenir des renforts policiers. Des patrouilles de forces de sécurité en véhicules banalisés ont par ailleurs été déployées près des sites sensibles, tandis que des efforts sont aussi menés pour accroître la coordination entre les différents services de renseignements maliens. Enfin, 2 000 policiers supplémentaires doivent être recrutés au cours de l’année 2016.

J.A